L’année 2017: nouvelles têtes sur TF1, nouveau label sur France Télévisions

delphine-ernotte

A quoi les téléspectateurs peuvent-ils s’attendre en 2017 ? Quels programmes sont recherchés par les chaînes ? La directrice artistique à la fiction chez TF1, Marie Guillaumaud, était présente au Fipa pour annoncer les nouveautés 2017. Chez France Télévisions, ce sont toutes les directrices de chaînes ainsi que la présidente Delphine Ernotte qui se sont déplacées.

Les fictions TF1 : le renouvellement dans la continuité

Coup de jeune sur TF1. Forte du succès de ses fictions historiques comme Alice Nevers, le groupe veut renouveler ses personnages phares et ses formats, et mise pour cela sur des acteurs et humoristes bien identifiés par le public.

Avec Louis(e), TF1 va mettre en scène la première héroïne transgenre dans une série française. Incarnée par Claire Nebout, Louise tente de reconquérir sa famille, qu’elle avait quittée du temps où elle s’appelait Louis. Un personnage inédit pour « interroger sur ce qu’est être père ou être mère, homme ou femme », précise Marie Guillaumond.

Les séries Prof T, Contact et Munch, avec Isabelle Nanty, sont reconduites, les épisodes pilotes ayant séduit les téléspectateurs.

L’année sera aussi marquée par la diffusion de quatre mini-séries, toutes des thrillers. La chaîne va adapter la série britannique The Fall avec Emmanuelle Seigner et Melvin Poupaud dans les rôles titres. Après le succès d’Une chance de trop, TF1 diffusera une nouvelle adaptation d’Harlan Coben, Juste un regard, avec Virginie Ledoyen, Thierry Neuvic et Julie Gayet. Carole Bouquet quant à elle deviendra La Mante, une sérial-killeuse qui collabore avec son fils policier, Fred Testot. Le Mystère du Lac hérite quant à lui d’un spin-off, Le Tueur du Lac, avec Marie-Anne Chazel et Julie Depardieu.

Dernière adaptation, celle de la série espagnole Les Bracelets Rouges, qui suit le quotidien d’adolescents hospitalisés.

Côté téléfilms, la chaîne se tourne vers des combats de femmes. Entre deux mères racontera l’histoire d’une petite fille, enlevée et retrouvée dix ans plus tard au bras d’une autre mère. Une fiction portée par Odile Vuillemin et Armelle Deutsch.

Autre portrait de femme, Quand je serai grande je te tuerai, avec Laëtitia Milot. L’héroïne, enceinte, est persuadée de reconnaître l’assassin de son père dans la personne de son médecin.

Autre axe de renouvellement pour TF1 : de nouveaux formats. Depuis novembre, le duo Éric et Quentin joue chaque jour un court feuilleton humoristique sur HD1, Mission : Evelyne. TF1 voudrait poursuivre sur cette voie et a chargé les deux youtubeurs Cyprien et Norman de concevoir un nouveau format court et quotidien sur HD1.

louis-e-claire-nebout-helena-noguerra-5e62a7-01x

Claire Nebout interprète Louise, héroïne transgenre sur TF1  (©TF1)

Un label pour les créations maisons pour France Télévisions

Du côté du service public, France Télévisions veut valoriser en 2017 la création française, particulièrement la création originale. « Le service public a un rôle à jouer dans la cohésion de la société, dans le fait que les Français se sentent représentés à l’antenne », justifie ainsi Delphine Ernotte. La présidente de France Télévisions estime que la création doit « aider chacun à inventer sa propre vie, à inventer un avenir commun ». Pour ce faire, le groupe souhaite donner un « repère » aux téléspectateurs, et lance un nouveau label, « France Télévisions Créations », qui introduira chaque création maison.

France 2 aborde l’année dans la continuité, avec un accent porté sur les séries comme Zone Blanche, les documentaires événements diffusés en prime comme L’Epopée des Gueules Noires, et les documentaires de 52 minutes, diffusés sur Infrarouge.

France 2 veut donner « un nouvel élan pour la fiction », annonce la directrice de la chaîne, Caroline Got, avec l’ouverture d’un espace en deuxième partie de soirée, le lancement d’une comédie familiale de 26 minutes en access le week-end et surtout la diffusion d’un feuilleton quotidien à partir de janvier 2018. Autre annonce, la chaîne réfléchit à un retour de La 25e Heure, l’émission cinématographique supprimée en 2000.

De son côté, France 3 poursuit la réorientation de sa ligne éditoriale vers les créations et un ancrage régional fort. Portée par les performances de Plus Belle la Vie ou encore de la série des Meurtres à…, la chaîne « peut se permettre de prendre plus de risques », affirme sa patronne Dana Hastier. Elle compte adapter des romans d’auteurs contemporains. France 3 désire aussi se tourner davantage vers les séries, avec des personnages féminins et « un autre milieu professionnel que le commissariat ». Des mini-séries vont voir le jour, comme L’Accident et La Forêt.

France 4 se tourne résolument vers les jeunes et les familles. Elle parie sur les formats courts et les comédies, comme Des jours meilleurs. Par épisode de 3 minutes 30 chacun, entièrement tournés en extérieur, cette série suivra « une lycéenne de la France périurbaine », dévoile la directrice de la chaîne, Tiphaine de Raguenel.

Côté documentaire, la chaîne recherche des thèmes réunissant petits et grands, autour de la musique ou de la pop culture par exemple. Des youtubeurs comme Cyprien ou Marion Seclin tenteront de disséquer les stéréotypes accolés à la jeune génération dans la série Génération.fr.

Avec 50% de sa grille consacrée à ce type de programme, soit 300 heures au total, France 5 s’inscrit comme la chaîne référence en matière de documentaires. Trois soirées leur sont dédiées : le Monde en Face le mardi, les documentaires scientifiques le mercredi et Le Doc du Dimanche. « Les audiences sont là, affirme Nathalie Darrigrand, directrice de la chaîne. Nous sommes donc en réflexion pour diffuser des documentaires événements ». Pour renouveler ses programmes, la chaîne veut notamment se tourner vers l’histoire.

Enfin, l’année 2017 sur France Ô sera marquée par les synergies à venir entre les chaines 1re, les radios et sites internet. La chaîne cherche à « battre les clichés de la carte postale », souligne la directrice déléguée aux programmes Sophie Gignon. France Ô se repenche également sur des dossiers ayant marqué les outremers, tels que les enfants de la Creuse.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s